Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

jeudi 10 janvier 2013

Le rozrolimupab représente une nouvelle classe d’anticorps monoclonal

Une nouvelle classe de médicament contre le purpura thrombopénique immunologique

Le Purpura Thrombopénique Immunologique (PTI) est un trouble de la coagulation caractérisé par une thrombopénie (taux de plaquettes bas, inférieur à 100 000 par microlitre).
Il se manifeste le plus souvent par un syndrome hémorragique atteignant la peau et les muqueuses. Les saignements viscéraux graves (sang dans les urines, hémorragies digestives ou cérébroméningées) ne surviennent que lorsque la thrombopénie est importante. Les corticostéroïdes (prednisone) représentent le traitement de première ligne mais lorsque l’évolution est chronique le traitement de référence est la splénectomie (ablation de la rate).
Le rozrolimupab représente une nouvelle classe d’anticorps monoclonal humain recombinant. Dans cette étude 61 patients ont reçu du rozrolimupab à des doses croissantes. Les effets secondaires les plus fréquemment observés ont été des maux de tête et une fièvre, le plus souvent modérés, sans relation avec la dose de médicament administrée. A la dose de 300 milligramme par kilogramme de rozrolimupab, une réponse plaquettaire a été observée après 72 heures de traitement et a persisté au moins 7 jours chez 62 pour cent des patients. La réponse plaquettaire s’est manifestée en moins de 24 heures chez 23 pour cent des patients et a persisté 14 jours en moyenne.
Le rozrolimupab est donc bien toléré tout en induisant une réponse plaquettaire rapide chez les patients qui souffrent d'une thrombocytopénie immunitaire et peut ainsi représenter une alternative thérapeutique à envisager dans certains cas.
Source : Blood collection - 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire